Habitat sain
maisons écologiques

Mangeoire et nichoir

Mangeoires pour oiseaux : installation

L’emplacement de la mangeoire
La mangeoire s’installe de préférence à l’abri des vents dominants et de la pluie mais l’endroit sera tout de même découvert. Elle sera installée en hauteur en l’occurrence sur un poteau, suspendue à une branche ou sur le rebord d’une fenêtre.

En outre, elle doit être placée dans des endroits hors de la portée des prédateurs éventuels comme les pies ou les chats voir même les chiens ! En clair, les emplacements proches d’une haie ou d’un arbuste, ou encore mieux dans un arbre sont les mieux adaptés et permettent aux oiseaux de trouver un havre de paix pour picorer des graines et pour se réfugier en cas de danger.

Le nombre de mangeoires
Les oiseaux qui peuplent les jardins sont friands de graines mais ils peuvent être très sélectifs. Le verdier et la mésange ont une prédilection pour les graines de tournesol, tandis que le pinson et le rouge-gorge ont une préférence pour le millet.

Il est possible de mettre en place un véritable abri de nourrissage pour les oiseaux et qui peut offrir simultanément plusieurs mangeoires spécialisées. Le choix peut également se porter sur une mangeoire de grandes dimensions qui peut alors contenir un mélange de graines. Cela permet de repérer les diverses espèces qui peuplent le jardin. Et entre nous, c'est vraiment agréable le matin, de les voir tous regroupés et attendre patiemment que l'on vienne leur donner "quelques" graines.

La nourriture
Deux catégories de nourriture peuvent être proposées aux oiseaux. Il y a d’abord les graines puis les matières grasses. Le mélange de graines ainsi que les pains de graisse ou tout simplement une livre de saindoux sont importants l'hiver, vous trouverez aussi dans le commerce des boules de graisse mélangées avec des graines que vous pouvez attacher dans les arbres. Ce qu’il faut à tout prix éviter sont le pain sec, le riz non cuit, la semoule de couscous, à éviter aussi les cacahuètes et la noix de coco desséchée, pas adaptée à nos oiseaux, ce type de nourriture pouvant faire gonfler leur estomac lorsque ceux-ci se désaltèrent.

L'été, faites pousser des fleurs qui attirent les insectes, les oiseaux insectivores vous en seront reconnaissants.

De plus, l’eau est indispensable aux oiseaux et ce, tout au long de l’année, même en hiver. Si elle est primordiale pour apaiser leur soif, elle est également indispensable pour entretenir l’étanchéité de leur plumage. Et c’est précisément dans cette optique qu’une assiette placée dans la mangeoire sera régulièrement remplie d’eau claire et journalièrement changée. Et l’on veillera minutieusement à ce que l’eau ne gèle pas pendant les saisons les plus fraîches.

La mise en place
Une fois installée, la mangeoire doit être immédiatement remplie de graines. L’on veillera à en mettre sur le sol, sur les branches ainsi que sur le toit pour bien montrer qu'ici, il y des graines à disposition. Naturellement, il faudra approvisionner régulièrement la mangeoire.

Attention, s'il ne faut absolument pas arrêter de fournir des graines pendant la saison automne/hiver et début de printemps, il faut veiller à restreindre petit à petit, à partir de la mi-printemps, la quantité de graines données journalièrement car les oiseaux ne doivent pas être totalement dépendant de nous l'été, ils doivent continuer à chercher leur nourriture.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le nichoir

La décision d'installer un ou des nichoirs dans votre jardin est tout à votre honneur dans la mesure où l’on donne la chance à certaines espèces parfois désorientées de se trouver un endroit douillet pour se nicher.
L’installation du nichoir

L'emplacement :
Théoriquement, le nichoir est une construction qui est destiné à remplacer les cavités naturelles situées dans les arbres dans lesquelles les oiseaux ont l’habitude de faire leur nid. Ces emplacements sont naturellement disposés à diverses hauteurs, plutôt situés à l'Est ou à l'Ouest ou à l'abri et possèdent des dimensions variables. Les nichoirs réalisés de main d’homme seront bien plus perspicaces et assureront le confort maximal des oiseaux.

C’est ainsi qu’ils seront placés de préférence dans des endroits bien tranquilles situés entre 1,8 et 3,5 mètres de hauteur pour les petites espèces avec la cavité d’envol sera orientée vers l’est ou le sud-est et bien à l’abri des vents dominants et des intempéries et dans un endroit légèrement ombragé. A savoir que les nichoirs ne doivent pas être exposés longuement au soleil tapant, ils seront par exemple accrochés à un arbre situé à l’ombre ou à mi-ombre. Par contre, les rayons du soleil matinal sont positifs. Il est également possible de l’appuyer contre le tronc d’un arbre ou de le laisser pendre à une branche à l'abri des prédateurs. Attention, il ne faut surtout pas utiliser des clous ou des fils de fer fins sur des arbres vivants.

Les emplacements qui sont situés directement sous les toits en l’occurrence ceux situés sous les pignons, sur ou sous les poutres, sous les avancées de toit ou dans les angles sont spécialement adaptés pour les rouges-queues noirs, les bergeronnettes grises et les gobe-mouches gris. Il est utile de savoir qu’il est possible de disposer plusieurs nichoirs sur la même bâtisse.

Quand installer le nichoir ?
Les nichoirs devraient de préférence être fixés à la fin de l’été ou en automne et au plus tard pendant les premiers jours du printemps. De ce fait, les oiseaux ont le temps de se familiariser avec les nichoirs qui pourront également faire office d’abri contre la pluie et contre le froid d’hiver.

Au printemps, avant que ne commence la nidification, n'hésitez pas à jeter dans le jardin, proche des nichoirs, les cheveux laissés sur votre brosse, ou les poils de chien ou de chat, mon chien n'est jamais autant peigné qu'au début du printemps ;-) Les oisillons apprécieront la douceur et la chaleur apportées grâce aux cheveux et poils avec lesquels le nid aura été fabriqué.

 

 

 

|Contact |Reproduction interdite : Habitat sain .fr